クロエさん、フォトコピー

10 juin 2013

Le Début

Bonjour, je m'apelle Chloé, et j'ai effectué un stage au Japon pendant l'été 2013. Ce blog a été écrit principalement dans le but de maintenir ma famille et mes proches au courant de mes aventures là bas. Mais il parait que c'est rigolo à lire, alors je le laisse à la postérité :)

Maintenant que mon stage et mon aventure sont terminés, j'ai inversé l'ordre des articles du blog pour que les messages s'affichent dans l'ordre chronologique. On ne sait jamais, d'éventuels inconnus ou des nostalgiques prendront peut-être plaisir à lire ces messages.

Quand à moi, je vais tacher dans les prochains jours d'enlever les nombreuses fautes de frappes/orthographe qui trainent dans les divers articles.

Bonne lecture.

Posté par Toutasse à 19:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]


11 juin 2013

En attendant les préparatifs au départ.

001 Pour ceux qui se demandent : non, je ne sais pas quand je vais partir encore. Le graal pour le dépot de visa est parti du japon a été posté vendredi, et je l'attends encore. EMS ou pas, le week-end c'est sacré.

Du coup, à défaut de faire mes valises un peu dans le vide, je fais ma liste des magasins de washi à aller voir là bas.
Je garde sous la main l'adresse de Morita Washi. Sauf que c'est à Kyoto, et même si c'est pas très loin en train, j'habiterai à Osaka..
Awagami Factory a la bonne idée de mettre sur son site les adresses de ses distributeurs dans le Kansai. Dont (entre autre) cette boutique à Osaka-shi. Le début du paradis se trouve à droite de la photo... Ca donne envie d'y être.

Dans le genre rigolo à voir, on a aussi le village du papier. Une fois qu'on s'est déplacé de l'autres coté de la planete, on est peut-être pas à deux heures de train pres ? Ah, mais si on a l'équivalent à Kyoto, c'est mieux :)

Bref. J'attends.

Posté par Toutasse à 09:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 juin 2013

Graal 2 : OK

003Après 3 jour à attendre guetter le facteur, le graal N°2 (le Certificat Officiel certifiant que je suis Eligible pour aller au Japon) est arrivé.

Bilan : un courrier en EMS prends 5 jours (122h55min exactement) pour arriver. Soit deux jours de moins que le service postal normal pour un courrier France-Japon... Vu la différence de prix et le fait que E veuille dire Express, je m'attendais à plus rapide, mais bon.

La veine habituelle que j'ai avec tout ce qui est papier administratifs japonais fait que j'ai reçu celui-ci 10 min trop tard. Trop tard pour quoi ? Trop tard pour pouvoir l'utiliser dans les démarches d'obtention du graal N°3 (Visa) aujourd'hui. Car les dépots de demande de visa se font jusqu'a 12h30 seulement. どんまい

De toute manière, avec la chance que j'ai, la procédure de visa n'aurait pas été assez rapide pour partir ce week-end. Et puis y'a la grève des controlleurs aériens.



002Avec mon Graal N°2, j'ai aussi eu le droit à un petit fascicule en forme de valise me présentant ma future université. Bon au moins, y'a de la lecture en attendant demain !

Dedans j'ai le droit à des photos et des plans des différents campus de l'université. Oui parce qu'il y a 3 campus différents.
Le plus grand des campus (et celui que je vais fréquenter) ressemble à une mini ville. Il contient parc, lac et bois en plus des nombreux buildings. J'espère qu'ils ont aussi des chèvres et des chats.

On trouve aussi la liste des résidences pour étrangers autour du campus. Ayant souvenir qu'il fallait réserver au moins 2 mois à l'avance pour ces résidences, je trouve ça un peu ironique de recevoir ça maintenant, mais bon.

Il y a aussi une double page avec les différentes manières de se rendre à l'université depuis l'aéroport. Oui, parce qu'il y a l'embarras du choix. On peut combiner le limousine bus, le monorail, le bus, le railway, le subway selon le prix et le temps qui sont indiqués... Et puis tant qu'à y être, un plan de l'aéroport. Et un guide pour passer des appels à l'internationnal depuis une cabine téléphonique. Et des images de la monnaire locale. Et d'autres..

Bref un petit fascicule hyper pratique avec pleins d'informations.
Je suis assez fascinée par le contraste qu'il y a entre la galère pas possible que c'est pour être accepté (qui donne l'impression qu'ils veulent pas de toi chez eux), et le fait qu'une fois passé tous ces problèmes, on se sent plutôt bichonné.

Posté par Toutasse à 13:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 juin 2013

La date du départ est fixée !

En fait, elle est fixée depuis quelques jours déjà.
Donc départ mardi matin. Par le même vol que j'avais pris la dernière fois que je suis allée au Japon (:D). Tout à coup, ce voyage, ce stage prend un coup de réalisme pas possible. Eh oui, c'est bientôt. Et je vais prendre l'avion toute seule, alors que même dans les ascenseurs, je ne suis pas très à l'aise :s

A pars ça, j'ai appris que l'on m'avait attribué un senpai au Japon. Un élève de master qui sera chargé de répondre à mes question et m'aider là bas. Rien que ça ! Je sens que je suis pas au bout de mes surprises... Taxi-senpai était même supposé venir me chercher à l'aéroport, c'est dire ! Hahaha... Mais comme Taxi-senpai va en cours et qu'attendre une journée à l'aéroport m'enthousiasme guère je me débrouillerai seule. M'enfin.

(J'ai donc compris tout l'intérêt de Facebook : en apprendre sur des gens rien qu'à partir de leur nom. Vraiment. C'est fou.)
(Oui, Taxi-senpai, c'est un surnom pourri. Une bete histoire de tenten.)

Sur ce, je vais continuer de profiter de mes derniers jours en France.

Posté par Toutasse à 16:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 juin 2013

J'ai pris l'avion toute seule !

Ayé, j'ai pris l'avion toute seule, et je suis arrivée saine et sauve à Osaka. Yahoo.
Et le pire, c'est que même maintenant (20h) après ce voyage et la journée à courrir par ci, courrir par là, il me reste encore de l'énergie. LOL.

Que dire du voyage ? Voici un condensé rapide :
Le RER à décidé d'ouvrir le bal des GRRR avec un rail cassé le matin.
J'ai découvert que les plats pendant les vols courts étaient devenu des clubs sandwich. Avec des tranches de pain de couleurs différentes certe, mais des sandwich quand même.
Le temps à l'arrivée à Helsinki devait être suffisamment moche pour que l'attérissage se fasse en faisant des zigzags. Why ? Aucune idée, mais j'étais bien crispée au siège !

004

Pendant la halte (pas trop longue, 2~3heures) j'ai pu admirer cette magnifique oeuvre exposée. C'est un peu décevant, parce que cela ne réagit pas vraiment quand on le touche. Bref. Il fallait le partager.

Départ pour Osaka. Avec quasiment QUE des japonais dans l'avion. Oui, ça m'a fait bizarre d'être seule à Helsinki en étant entourée que de japonais...
Cette fois-ci, on a des plats chauds. Au petit dej', épinard, omelette poisson blanc et pomme de terre. Et ouais.

Arrivée au Japon un peu à la bourre, du au temps qui commençait à devenir pourri sur Osaka.
Passage pour le truc du visa carrément long, car étant en voyage longue durée, il faut me faire une carte de résidence. La machine marche pas (car : "elle ne sert pas souvent"). Mais finalement, le rassemblement de 4 japonais autour de ladite machine a fini par avoir raison d'elle.
Finalement, je retrouve M. Pon, un ami exilé au Japon depuis bientôt un an ainsi que sa copine, qui ont vraiment eu la gentillesse de venir me chercher à l'aéroport et m'amener à la guest house. Heureusement, parce que le chemin est pas trivial, il faut passer par 3 type de lignes de train différentes...

Posté par Toutasse à 13:18 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Osaka : jour 1

Donc après l'arrivée, la machine à cartes de résidence en rade, passage rapide au truc de vérification des bagages. Non, je ne ramène pas de truc p*rn* ou péd* dans mes bagages. Car étonnamment, c'est interdit (peut-être pour mieux consommer sur place ? Hum...)

Bref avec M. et Mme. Pon (oui, ça m'éclate de remplacer le nom de tous les gens que je cite), direction Suita, là ou je vais habiter. Et début de la pluie. A l'heure à laquelle j'écris ces lignes, elle ne s'est toujours pas arrêtée. Dépôt rapide des affaires à la guest house et manger dans le café d'en bas pour pas prendre plus de temps au couple Pon. Premier repas au Japon ? Sandwich (car pas très faim) BLT.
BLT ? Bacon Lettuce Tomato. Mais c'est pas marqué la signification de l'abréviation hein ! Puis le sandwich bien découpé en petit morceaux dans l'assiette histoire d'être sure de se mettre de la sauce partout. Mais c'était bon.

Départ des Pon après manger. Moi direction la gare à coté du campus de l'université que je vais fréquenter. Taxi-senpai est supposé m'y retrouver à 15h pour me faire la visite. Evidement, j'y arrive à 14h, tous les bancs sont sous la pluie. Je n'ai plus qu'à trainer dans les boutiques avoisinant la gare.
1e truc bien : un réveil au 100en shop pour pas être à la bourre à la réunion de demain. C'est pas de la haute qualité mais tant que ça réveille pas à la bourre...
2e truc bien : affaires de toilettes locales. C'était rigolo de regarder les marques (y'a des packaging trop kitchs !!) et choisir. LE truc que j'ai pas compris, c'est pourquoi il y a un rayon aussi étendu de déo pour cheveux ?! Pourquoi ne pas se les laver directement ? OK. 4 mois pour élucider ce premier mystère.
3e truc bien : petit dej' de demain.
4e truc bien : j'ai repéré une grande librairie ;)
Je ne suis donc pas arrivée trop tôt pour rien. Comme prévu, Taxi-senpai est pas hyper à l'aise en anglais donc pas mécontent que je me débrouille en japonais. Sous la pluie donc, j'ai pu visiter le labo (partie que ou je vais travailler), le labo (partie avec des robots qui font du foot), le labo : partie ou y'a la plupart des gens et le grand chef, mais qui est... dans un autre bâtiment. Oui, c'est grand.
Passage au secrétariat avec une secrétaire qui m'explique en français que non, pour décaler le stage ça va pas marcher blablabla. Bon. Je m’inquiéterai de ça demain, parce que c'est pas la même qui m'a dit que c'était possible.
Passage à la zone manger et retour à l'entrée. Je m'en souviendrais pas (surtout que va regarder autour de toi pour repérer quand t'es sous la pluie ?!) de tout, mais bon. C'était cool.

Dans mon immense bonté, je lui ai épargné le fait de me raccompagner à la gare (pluie de plus en plus intense et chemin quasi en ligne droite).
Note : J'ai comme des doutes sur l'utilité du parapluie sachant que c'est chiant à transporter, et qu'on est quand même trempé après...

Retour à la guest house ou il n'y a personne et moi pas encore les ID d'entrée :(. Long, mais au sec.
Cette attente m'aura au moins valu le mal aise du proprio qui m'a fait quelques ristournes en échange. Et donné du thé à la pomme "Fauchon". Mais j'en parlerai demain, la fatigue arrive et un lit moelleux m'attend à coté.

Posté par Toutasse à 13:52 - Commentaires [2] - Permalien [#]

C'est bien le pays du soleil levant !

Effet du décalage horraire, je me suis réveillée vers 4h sans trop pouvoir me rendormir. Maintenant, 5h le soleil est déjà levé (et certains français encore réveillés) du coup , j'ai laissé tomber.

Au menu ce matin :

006
Du thé à la pomme en bouteille (donnée par le proprio hier). Sur la bouteille : "French apple tea" de "Fauchon Paris". Ah c'est pas chez nous qu'on peut boire des trucs pareils, j'ai bien fait de venir ! XD
Glacé à la sortie du frigo hier, ça passait assez bien, mais à température ambiante c'est un peu moins cool.

005
Quasiment tous les trucs de "boulangerie" font référence à la France. Du coup, pour sortir de "l'ordinaire" c'était soit des pains à l'anko (pate de haricot rouge), soit du pain au thé vert (ce qui donne un pain couleur vert olive :D), soit ça. Finalement, ce n'est qu'un gâteau sucré très mousseux avec un fort gout d’œuf. Pas de surprise bizarre à l'intérieur, ouf ;)

Qu'est ce que je peux raconter d'autre... ?
Ah oui, je peux mettre des photos de ma chambre (oui, c'est déjà un peu le bordel car mon sac a été défait à l'arrache hier soir).

008 009
Les meubles sont rose fushia, donc je me sens pas trop dépaysée haha ! A part le rideau un peu bizarre cachant une fenêtre qui ne donne pas sur grand chose, c'est plutôt cool comme endroit.

En me mettant sur la pointe des pieds, je touche même le plafond :D Ehé

Posté par Toutasse à 23:50 - Commentaires [3] - Permalien [#]

20 juin 2013

Oasaka jour 2 : car on est venu pour travailler, il faut bien aller à l'université :p

Programme du jour : aller seule à l'université et rencontrer vraiment les gens du labo. C'est parti.
On m'avait dit "viens à 10h30, y'a une réunion avec les membres du labo". Donc je viens un peu plus tôt et rencontre ma maitre de stage pour les mois à venir. C'est bizarre de rencontrer quelqu'un de supérieur hiérarchiquement, bien habillé et... pieds nus.

Note : Dans les labos de recherche japonais, on enlève ses chaussures pour marcher pieds nus ou en chaussettes dans la zone des bureaux. Vu qu'il pleut toujours et que j'ai les pieds trempés, c'est finalement pas plus mal.

Au programme de la réunion ? Un point sur l'avancée des recherches des différents membres du sous groupe que nous formons. Le laboratoire étant grand (il s'étale sur deux batiments, c'est le cas de le dire !), il est divisé en plusieurs équipes contenant un prof officiel et les autres.
Dans notre groupe, nous sommes une douzaine de membre, avec la moitié des japonais. Les autres sont français (on est 3), allemand, chinois, coréen, colombin, de niveaux différents, allant de M1 à plus haut.
Comme prévu, c'est très carré. Il y a une réunion le jeudi à 10h30 chaque semaine. On alterne anglais et japonais une semaine sur deux. Lors de celle-ci, quelques membres du groupe préparent une présentation sur leurs recherche actuelle et ce qu'ils comptent faire.
Aujourd'hui, c'est en japonais. Honnêtement, j'ai pas énormément compris : juste le thème de recherche global et les gros points pour les présentations que l'on a eu. C'est déjà ça.
Dans les deux présentations, le mot kawaii (mignon) a été utilisé de manière sérieuse. Je trouve ça rigolo, quantifier l'aspect kawaii d'un robot... Dans ce genre de moments, on se dit qu'on est bien au Japon là. Des thèmes de recherches abordés, j'ai comme l'impression que une équipe est composée de gens ayant tous des spécialités assez différentes pour s'occuper des différents aspects du robot. Tout en restant dans le même thème -cad les bébés robots-. C'est pas con !

Midi, je me fais emmener à la cafétaria par le "kenkyûsei" qui est arrivé de colombie deux mois plus tôt. On va l'appeler M.Lu maintenant, mais il faut surtout pas croire que c'est parce que je ne me souviens plus de son nom. La cafet, c'est hyper rapide pour se faire servir son repas, et c'est carrément bon et pas cher. Il y a un choix de plat assez grand et comme on paie à la pièce, on prend vraiment ce que l'on veut manger. Bilan : karaage de poulet, salade, riz blanc et soupe miso. Bon il faut que je m'habitue vraiment à manger avec des baguettes maintenant!

011
En bas du ticket de caisse pour la cafet, il semblerait qu'il y ait le calcul de ce que l'on a mangé : quantité de sel, de calorie, de calcium... Juste au dessus, il y a les proportions qui sont conseillées par repas selon si l'on est un homme ou une femme. Why not ?
Au passage, ma super carte de "spécial research student" et ma carte de train. bah quoi, à prendre une photo autant mettre pleins de trucs dessus.

Après manger, un peu de travail au bureau. Enfin travail pour certains, belle scéance de sieste pour d'autres. Un des mecs à bien du passer 30min à ronfler fort renversé sur sa chaise. A trois mètres, la prof qui doit apparemment avoir l'habitude. Soit.

A 4h30, je me fais encore trainer à une réunion. Ils ont l'air d'aimer les réunions, vraiment. Cette fois-ci, ce sont les nouveaux venus à l'université pour le master qui font une présentation sur leur précédents travaux. Taxi-senpai est du lot. Ce qui me fait réaliser que d'un point de vue purement académique, c'est plutôt moi la senpai étant un an au dessus. Mais bon :p
Trois présentations de recherche en japonais s'enchainent. Les slides sont imprimés et distribués. J'en mettrais une image la prochaine fois (je les ai laissé au bureau). Un beau condensé de kanji, robots et neurones, miam !
Sont apparament présent tous les élèves du département en master ou plus (entre 20 et 30 je pense). Certaines choses ne changent pas. Tous le plus au fond de la salle possible, à faire des trucs sur leur ordi voir carrément dormir (ce matin, c'était le cas).

On m'a présenté pleins de gens. J'arrive pas à retenir les noms. C'est vain de de retenir Yamada, cheveux noirs, asiatique *20. Eux je pense qu'ils ont pas trop de mal à retenir le mien :s A chaque réunion, on me demande de me présenter. "Bonjour, je m'apelle Chloé, je viens de france." *blanc*. Je manque d'habitude sans doute.

010
Voila. Ce soir, je me suis pris un truc rapide au conbini. J'irai faire les courses ce week-end, quand j'aurais plus de temps pour visiter mon quartier. En attendant, ça c'est rapide et efficace :)

Posté par Toutasse à 13:52 - Commentaires [4] - Permalien [#]

21 juin 2013

Osaka, jour 3

Il pleut toujours. Toujours :(

Maintenant, je sais vraiment aller jusqu'au labo toute seule. J'en ai même la clef haha ! Mais aujourd'hui, il n'y a pas grand monde. De toute la journée, je n'ai vu que la prof et et l'allemand n°1. Ah l'avant week-end :p
Au niveau des horaires, après avoir demandé à M. Lu, il semblerai que si j'arrive à 9h et repart vers 18h, ça le fait. C'est un peu différent des horaires en France haha.. Mais bon le labo est un endroit agréable et je suis comme un peu à la bourre pour mon stage donc je vais m'y faire... Je crois.
D'ailleurs, j'ai eu enfin une réunion avec ma prof pour préciser le contenu du stage. J'ai eu plus ou moins le choix entre deux sujets : un orienté programation sur le nouveau robot du labo, et un orienté recherche plus difficile en simulation. Vu que je suis supposé faire de la recherche, j'ai pris le deuxième. C'était aussi le plus rigolo des deux. J'espère que ça ira... Déjà, si j'arrive à installer openCV....

Sinon, je sais presque aller jusqu'à la cafet' toute seule aussi. Bientôt, j'aurais tout pour pouvoir assurer mon indépendance. Menu du jour : katsudon ! Trop bon. C'est fou la vitesse à l'aquelle ils arrivent à préparer ça devant toi. J'ai aussi testé une des entrées qui étaient proposées : le kinpira. C'était plutôt bon (épicé ^^^), même si à part les carottes, j'ai aucune idée de ce qu'il y avait dedans.
D'ailleurs, j'ai un peu flippé devant la zone des entrées (et ça a bien fait marrer les allemands avec qui je mangeais). Il n'y a que des trucs qui ont l'air bizarre. Il va falloir que je teste tout ça va être drole >.<

Pour une raison étonnante, je ne reçois pas certains mails envoyé depuis les comptes de l'université, ce qui m'a fait rater la réunion du jour. Zut alors :p
Nan, c'est vrai, c'est dommage mais bon. Pourquoi autant de réunions ??

Ce soir, j'ai aussi sociabilisé avec les gens de la guest house. Il y a quasiment que des japonais (on est 3 européennes), donc c'est rigolo. Quand je dis que je viens de Paris ils sont tous impressionnés. De quoi, je sais pas, c'est pas comme si j'y étais vraiment pour grand chose...
En discutant avec eux, j'ai découvert que mon uni est en fait hyper coté (ça serait la 3e du Japon). Je savais pas que c'était à ce point... :s Du coup, maintenant, ils pensent que mon école en France doit être une école trop classe. Hihi :)
Bref ce sont des gens plutôt sympa (j'ai même eu le droit à un "Curoe welcome" sur le tableau d'affichage). Ça me fait plaisir d'avoir des gens qui n'ont rien à voir avec l'école avec qui je peux parler. Surtout que demain = WEEK-END !  et j'ai été invitée à manger le soir. Et aussi dimanche au sushi roulant. Manger, c'est important :D

Pour finir, ça y est, j'ai rencontré mon premier japonais bizarre. Ça ne pouvait trop tarder. Un mec en parapluie à vélo (truc qui me parait déjà assez instable) qui ne doit pas souvent voir d'étrangère car il s'est littéralement dévissé la tête pour me fixer. Weird (s'il était tombé en faisant ça, c'est peut-être méchant, mais ça m'aurait bien fait rire). Quand ensuite il a commencé à me parler, je me suis vite dépêchée de rentrer !

Demain, j'espère aller prendre des photos du coin (et découvrir le quartier par la même occasion !)

Posté par Toutasse à 18:57 - Commentaires [1] - Permalien [#]

23 juin 2013

Parce qu'un gaijin se doit d'aller faire le touriste.

Au programme de la journée : visiter mon quartier, aller à Namba (centre sud de la ville). Ca tombe bien, il ne pleut plus !

Mon quartier se délimite facilement par deux voies ferrés et une rivière. Du coup, même en marchant au hasard, j'ai peu de chance de me perdre au milieu de nulle part.
Ainsi, grace à cette promenade, j'ai découvert ou se trouve la deuxième gare de train, autour de laquelle gravitent pleins de commerce. J'ai donc découvert le book off local, les conbini à proximité (très pratique), et le super marché.
La balade s'est terminée par un passage au conbini afin d'aller manger un bentô près de la rivière. Voici quelques photos :

017
Bento :)

18
Sur le bord de la rivière..

019
Y'a des affiches avec des petits poissons qui sortent de l'eau ! Cet endroit sentait la mer, c'était bizarre.

020
Même les barreaux sont décorés !

021
En se baladant, on tombe toujours sur quelques temples.

022
Les normes de sécurités des jeux pour enfants ne sont pas les même qu'en France !

L'après midi, j'ai rendez vous à Namba avec M. et Mme Pon. Aller de chez moi à Namba ? C'est pas trivial du tout. J'habite près d'une station sur la ligne nommée Hankyu. Cette ligne communique avec le réseau de métro d'Osaka, mais pas n'importe ou, et pas n'importe comment. Ce que je ne savais pas avant, et Blondie (la polonaise de ma guest house qui faisait un bout de chemin avec moi) non plus. Toujours est-il que je suis bien arrivée à temps.

028
A la sortie du métro à Namba. L'architecture au Japon semble assez aléatoire (à coté de celui là, de gros buildings)

On se promène ensuite à travers les galeries marchandes pour se retrouver devant le bonhomme Glico (point de rendez vous avec d'autres compères français des Pon).

013
C'est lui le bonhomme Glico !

012

Sauras-tu retrouver qui est le pervers qui en a profité pour me prendre en photo et en a ensuite demandé d'autres avant de déguerpir à l'arrivée d'un flic ? Note : après que le flic soit passé, un autre du même genre est arrivé. Trop bizarre...

016
Y'a de l'eau et pleins de boutiques tout le long. Ça s'appelle la Dotonbori.

Une fois le groupe de français reformé en entier, direction un magasin d'otaku, car ils sont à la recherche d'un cadeau d'anniversaire. Vu que c'est le genre de coin ou je n'aurais jamais l'idée d'aller seule, c'est plutôt une bonne occasion pour moi de voir ça. On se retrouve donc dans un magasin de figurines d'anime et jeux vidéos, donc un étage est consacré aux maquettes de robots Gundams.
La visite a duré assez longtemps, car comme le dit si bien Mme. Pon, tous les français qui viennent au Japon sont des otaku. Pour moi, ces robots sont tous les même  et elle n'avait pas l'air d'en penser moins, mais bon il vaut mieux ne rien dire devant les fans.

J'en ai quand même profité pour me chopper un petit goodie à la con : une sorte de petite figurine qui se cale dans une prise jack (quelle idée !)

025 026
L'obtention de ce genre de figurine étant assez aléatoire, je suis plutôt satisfaite de celle que j'ai obtenue. Elle me fait vraiment marrer. En dépit de la forme, il s'agit de deux mochi (boule de pate de riz) empilés avec une mandarine au dessus.
Bref, je suis allée dans un magasin de figurines.

Pour finir la journée, j'ai entrainé les Pon dans ma recherche de papier washi. Après quelques visites dans des boutiques de manière assez infructueuse, un passage au grand magasin Tokyu Hands a su illuminer ma journée.

027
Et encore, je me suis retenue !

Ici, ça coute VRAIMENT moins cher. A titre indicatif, une feuille entière coute de 15 à 18€ en France. Ici, c'est 750yen soit 5.5€ actuellement.

Pour finir la journée, Pizza party (pizza faites maison) à la Guest house. C'était cool. Les gens d'ici ont tous autour de 26-30 ans, du coup, j'ai le droit au "heeee" typiquement japonais quand je dis que j'en ai 22. Mais ça se passe bien.

Posté par Toutasse à 07:30 - Commentaires [2] - Permalien [#]