003Après 3 jour à attendre guetter le facteur, le graal N°2 (le Certificat Officiel certifiant que je suis Eligible pour aller au Japon) est arrivé.

Bilan : un courrier en EMS prends 5 jours (122h55min exactement) pour arriver. Soit deux jours de moins que le service postal normal pour un courrier France-Japon... Vu la différence de prix et le fait que E veuille dire Express, je m'attendais à plus rapide, mais bon.

La veine habituelle que j'ai avec tout ce qui est papier administratifs japonais fait que j'ai reçu celui-ci 10 min trop tard. Trop tard pour quoi ? Trop tard pour pouvoir l'utiliser dans les démarches d'obtention du graal N°3 (Visa) aujourd'hui. Car les dépots de demande de visa se font jusqu'a 12h30 seulement. どんまい

De toute manière, avec la chance que j'ai, la procédure de visa n'aurait pas été assez rapide pour partir ce week-end. Et puis y'a la grève des controlleurs aériens.



002Avec mon Graal N°2, j'ai aussi eu le droit à un petit fascicule en forme de valise me présentant ma future université. Bon au moins, y'a de la lecture en attendant demain !

Dedans j'ai le droit à des photos et des plans des différents campus de l'université. Oui parce qu'il y a 3 campus différents.
Le plus grand des campus (et celui que je vais fréquenter) ressemble à une mini ville. Il contient parc, lac et bois en plus des nombreux buildings. J'espère qu'ils ont aussi des chèvres et des chats.

On trouve aussi la liste des résidences pour étrangers autour du campus. Ayant souvenir qu'il fallait réserver au moins 2 mois à l'avance pour ces résidences, je trouve ça un peu ironique de recevoir ça maintenant, mais bon.

Il y a aussi une double page avec les différentes manières de se rendre à l'université depuis l'aéroport. Oui, parce qu'il y a l'embarras du choix. On peut combiner le limousine bus, le monorail, le bus, le railway, le subway selon le prix et le temps qui sont indiqués... Et puis tant qu'à y être, un plan de l'aéroport. Et un guide pour passer des appels à l'internationnal depuis une cabine téléphonique. Et des images de la monnaire locale. Et d'autres..

Bref un petit fascicule hyper pratique avec pleins d'informations.
Je suis assez fascinée par le contraste qu'il y a entre la galère pas possible que c'est pour être accepté (qui donne l'impression qu'ils veulent pas de toi chez eux), et le fait qu'une fois passé tous ces problèmes, on se sent plutôt bichonné.