Le deuxième jour, le temps était meilleur. Certes froid comparé à Osaka, mais au moins il ne pleuvait plus. Avec Lina, on était très contente d'avoir eu la présence d'esprit d'acheter des vétements bien chauds au Unikuro la veille.

360
Les gares japonaises aiment paraitre impressionnantes et tout. Ici, une sorte de tori moderne à l'entré de la gare JR de Kanazawa.

Pour commencer la journée, on a continué notre visite de la ville. Tout d'abbord, on est allés voir un quartier traditionnel. Ninja ou samurai, je ne sais plus. Comprennez que les autres vont, et moi je suis sans trop me poser de questions parfois.

361 * 362
(Oui, j'ai completement la flemme de retravailler mes photos. Je fais ces articles rapidement parce que je sais qu'une fois rentrée j'aurais la flemme de faire les derniers articles  ET JE RENTRE BIENTOT !!)
C'était un quartier avec un aspect très traditionnel, les murs sont fait avec un matériau étrange qui donne une impression de carton recyclé.
La bas, pour la première fois, j'ai vu des japonais se "crier" dessus. Un automobiliste c'était retrouvé coincé dans une de ces rues étroites, et un local a commencé les hostilités  "parce qu'on a pas idée de passer aussi vite en voiture dans des rues pareil". Bref...

Ensuite, on est allé voir le Kenrokuen, un grand parc et c'était joli.

363 * 364

365 * 366
A un endroit du parc, il y avait marqué yôkoso kanazawa e" (bienvenue à Kanazawa) avec des insectes séchés. Bienvenue vraiment ?

L'après midi, on est allés vers Fukui en train rapide, puis on a pris un petit train local (quand je dis petit, c'est petit, le train n'avais qu'un seul wagon) pour aller sur le bord de la cote, à Mikuni, voir des falaises.

367 * 368
Au bord des falaises, il y a des panneaux partout indiquant qu'il faut faire attention car il y a des rapaces qui trainent et attaquent les gens ayant à manger.

369
Entre la gare de bus (à prendre depuis le train, c'est vous dire que l'endroit est paumé) et les falaises, il y a pleins de vendeurs. Comme on est proche de la mer, il y a profusion de poulpes, seiches, coquillages grillés. A droite, on peut voir les brochettes de poulpes, c'est petit et mignon hein ?

370
Moi j'ai pris une seiche grillée. J'ai pas pu tout manger, parce que c'est beaucoup, et en plus, les commentaires de M. Butterfly m'ont un peu écoeurée :
"- Et là, c'est quoi ?
- C'est la bouche de la seiche.
- La bouche ?! Et les trucs noirs, c'est quoi ?
- Ce sont les dents.
- ... ?!!!!!! "
Oui, je mourrais bete parce que j'ai pas voulu gouter la bouche de la seiche, et je lui ai laissée. Pour ce qui se demandent, cela correspond à la partie d'ou partent toutes les tentacules.
Voila. Après cela, il était un peu tard pour aller aux vrais onsen qui font la fiereté de la région. Du coup, on est simplement allés manger des sushi. Je comprends que la région soit réputée pour son poisson, parce que c'était vraiment très bon. J'ai pu gouter les sushi au thon ôtoro (la partie la plus chère; 700Y les deux sushis !!). Effectivement, c'est très très bon. Je comprends pourquoi c'est aussi réputé --ranavoir avec qu'on trouve en France--

Puis retour à l'hotel. Etrangement, il y avait la bible des mormons en japonais dans la chambre. Au bout de deux pages, j'ai préféré regarder les pubs japonaises à la TV hahaha...

(J'essaierai de finir sur le voyage à Kanazawa demain matin -c'est pas gagné-. Demain soir, je vais dormir chez les moines au Koya-san, ça va être rigolo ça aussi !)