Aujourd'hui, vendredi. Il fallait absolument que j'aille à la poste poster quelques derniers trucs pour la France, et que je parte à la mairie signaler mon départ. Rien de très excitant en sorte.

J'ai expédié ma collection de manga par la poste le matin. Je pensais que ça serait rapide, mais ça a encore une fois pris des heures, car la nana essayait de comprendre les restrictions de la douane pour la France sans trop comprendre. Du coup, c'est moi qui lui ait expliqué que oui, il y a une restriction sur les livres, mais elle concerne les livres écrits en français (il parait que l'on fait partie des pays relous en ce qui concerne les douanes).

Puis à la mairie; je pensais qu'il fallait juste que je fasse arreter l'assurance maladie qu'il est obligatoire de prendre. Finalement, j'ai du aller à un premier guichet annoncer que je m'en allais. Ils m'ont fourni deux papiers à fournir à deux autres guichets : un pour l'assurance, et l'autre pour la caisse de retraite (oui oui, me demandez pas pourquoi !). Donc voila, j'ai longtemps fait la queue aux guichets aujourd'hui.

Mais finalement, comme je m'y étais prise assez tôt, il n'était que 3h de l'après midi quand j'ai fini tous les papiers. Du coup, je ne sais pas ce qui m'a pris, j'ai eu envie d'aller essayer d'aller chez le coiffeur. Ouais, le truc que j'ai jamais fais en France, parce qu'il y a toujours quelqu'un pret à me couper les cheveux. Je me suis dit que vu qu'on est au Japon, ça serait rigolo peut-etre.

J'ai hésité à me faire faire les cheveux en cha-iro comme pleins de japonaises, mais je me suis dit que ça deviendrait moche quand mes cheveux commenceraient à pousser, donc j'ai laissé tomber.

D'abbord, il a fallut trouver un endroit. Et à ce moment là j'ai réalisé qu'ici, il y a une quantité de coiffeurs hallucinante ! Genre deux ou trois fois plus que de conbini ! Du coup, j'avais l'embarras du choix, et je suis allée à un endroit qui s'appelait Monstera (comme la plante). Au début, j'avais lu monster, et je trouvais ça très drole (bon un "salon de hair" m'aurait plus aussi). En regardant la devanture, un des coiffeurs, en T-shirt avec un bonnet et une frange violette qui en dépassait est venu m'ouvrir, alors j'ai trouvé ça encore plus drole.

Pendant tout le temps, le mec m'a parlé, et c'était assez marrant.
"Ah bon, tu aimes pas la hauteur ? Tu es grande pourtant !" (Comme dirait Lina, "ah... japanese intelligence...")
"Je veux me marier avec une brésilienne parce que les brésiliennes sont jolies, alors j'apprends le portugais."

Bref je me suis fais couper les cheveux au Japon. C'était une expérience amusante.