Comme Chako peut se libérer facilement en semaine, on s'était dit que l'on ferait un petit voyage ensemble avant que je parte. La destination ? Le mont Koya. J'en avais régulièrement entendu parler dans les trucs à voir dans la région du kansai, et elle non plus n'y était jamais allée, donc cétait l'occasion.
A y aller, on a fait la totale, c'est-a-dire nuit au temple, repas traditionnel végétalien local (shojin riori il me semble), onsen...
Maria était aussi libre cette semaine là, on est donc parties toutes les trois cette fois.

On est parties en mode excursion scolaire, avec pleins de betises à boire et à manger dans le train. Il fallait bien combler l'heure et demie de train à travers les montagnes hein !

Une fois arrivée, on a posé nos affaire au temple, fait un petit tour rapide pour aller au conbini et chercher des chaufferettes *il fesait super froid*
La nuit est tombée assez vite, vers 5h30, donc on est rentrées au temple pour manger le repas qui était lui aussi servi tôt.

382
Le repas du soir, entierement végétalien. Beaucoup de choses sont à base de tofu. Il y a des tempura, des algues, de l'umeshu local (en rose fluo), du wasabi à raper soi même... Miam !

Après le repas, on avait beaucoup de temps, pour raconter les ragots sur les gens de la guest house c'était rigolo.
Pour finir la journée, on est allées aux bains (onsen naturel dans le temple *____*).

383 * 384
Quelques photos de la chambre avant de petit déjeuné.

386 * 385
La vue que l'on a sur le jardin. Oui, c'était chouette.
Je pourrai continuer à vous gaver de photos du temple, tellement ça ressemblait à un musée, tellement c'était un endroit chouette étouétou, mais non.

Le matin, on aurait pu -et on avait l'intention- d'aller voir les moines faire leur prière matinale. Les réveils ont sonnés à 5h30 et personne a bougé. J'ai vaguement entendu des incantations et des bong bongs puis je me suis rendormie. Tant pis.

387 * 388
Un moine qui retrace les motifs sur le gravier de l'entrée du temple de bon matin.

On est allé voir un des points phare du mont Koya, un grand cimetière ou se trouvent les sépultures de nombreux illustres personnages japonais. On y trouve aussi des tombeaux aux noms de sociétés, ce qui est aussez étrange, mais bon.

Après cela, on part manger le repas du midi. C'est bon, mais le végétalisme me lasse déjà un peu :/
Aussitôt sorties de la gargotte, on est allées dans un autre endroit manger des mochi en dessert.

389 * 390
Mochi hyper elastique et dur à couper, surtout avec un curedent. Epic fail, j'ai cassé mon curedent :/
Sinon, comme il commence à faire froid les feuilles commencent à prendre des couleurs d'automne et c'est joli.

J'avais froid malgres T-shirt + pull dans manche en laine + sweet + sweet avec de la fourrure. Dire qu'a Osaka, on pourait encore de promener en Tshirt la veille.

391* 392
Kôya-kun, ça a l'air d'être la mascotte local, on la retrouve un peu partout.

Après quelques visites de temples, on est rentrées bien fatiguées sur Osaka.

Etonnamment, il n'y avait pas beaucoup de touristes japonais ou même asiatiques. Par contre, beaucoup d'occidentaux, et pas mal de français ! Même les annonces dans les train et bus se fesaient en japonais, anglais et français (alors que d'habitude, c'est plutôt japonais, anglais, chinois, coréen). Personnelement, j'ai trouvé cet endroit génial, tout fait 100% japonais, parfait pour voir du pur traditionnel. Je vais contribuer à l'afflus de français hahaha.
Selon Chako, les asiatiques (genre coréen, chinois) n'accordent pas autant d'intérêt à ce genre d'endroit, car contrairement aux occidentaux, des temples ils en ont aussi chez eux. Ah...